Europas Du Tout : Quand la CCI Paris Ile-de-France censure ses propres études

Europacity

La CCI appelle à la censure de ses propres études

 

Face à l’injonction de la CCI Paris Ile-de-France que nous avons reçue par la voie de son Président, Didier Kling, de ne pas mentionner l’étude réalisée par son laboratoire d’étude (le CROCIS), le collectif « Europas du tout » tient à faire part de son plus grand étonnement.

Cette étude – dont la CCI Paris Ile-de-France rappelle dans son courrier qu’elle est « parfaitement objective » – est une pièce à conviction importante que l’on ne peut soustraire du débat démocratique relatif au méga complexe commercial Europacity qui prévoit l’installation de 500 nouvelles boutiques sur 230 000 m2. 

Dans un pays où la liberté d’expression demeure encore, toute personne est en droit de mentionner des publications pour étayer ses propos. Toute volonté de supprimer du débat public des données objectives s’apparente à une action de censure et à la destruction de preuves.

Par ailleurs, nous rappelons à la CCI Paris Ile-de-France qu’elle doit son existence et le financement de ses actions à la taxe pour frais de chambre de commerce et d’industrie (TCCI) payée par les commerçants et que par voie de fait, ses études sont aussi les nôtres.

Cette volonté de museler la parole des commerçants, nous amène à nous interroger sur le positionnement de la CCI Paris Ile-de-France qui occulte son rôle de représentation et de protection des petits commerces pour devenir la chambre de l’industrie commerciale au service des grands groupes, d’Auchan et de ses investisseurs chinois.  

Nous comprenons que cette nouvelle étude qui vient s’ajouter au nombreux rapports décriant le projet Europacity puisse mettre dans l’embarras la CCI Paris Ile-de-France. Mais nous attendions de cet acteur institutionnel une posture de dialogue et non des menaces.

Pour revenir sur le fond du dossier, le collectif « Europas du tout » maintient avec vigueur que les résultats et les conclusions de l’étude du CROCIS font craindre le pire. A leur lecture, qui peut penser objectivement que l’arrivée du nouveau centre commercial Europacity, dans une zone déjà complètement saturée en centres commerciaux, ne nuira pas davantage au commerce existant et n’aggravera pas encore plus la vacance commerciale de notre territoire et en particulier celle de la Seine-Saint-Denis ?

Rappelons aussi les conclusions du Commissaire enquêteur sur le PLU de Gonesse ; conclusions qui indiquaient que la création d’emplois annoncée par Europacity pourrait se faire au détriment des activités présentes sur les territoires voisins avec la création de friches commerciales et tertiaires.

  

A propos du collectif

Le collectif « Europas du Tout » fédère les commerçants indépendants, les salariés, les présidents d’associations de commerçants, les fédérations représentantes de la profession et les membres de la société civile opposés à Europacity.

Pour suivre le collectif :

 

Contact presse :

contact@europacity-europasdutout.com

2018-06-06T17:03:28+00:00 6 juin 2018|Communiqués de presse|